La pêche sur glace avec un bébé – trucs et conseils

Chaque hiver, les mois de janvier et de février sont mes préférés puisque nous pouvons (enfin!) aller sur le lac pour pêcher. Je dois vous avouer que je ne pêche pas beaucoup, sauf si c’est dans la cabane au chaud à coté du poêle à bois. Ce sont toujours de belles journées avec un peu de boisson, beaucoup d’amis et beaucoup de plaisirs. Cette année, non seulement avec la pandémie qui réduit de beaucoup le nombre de gens que nous pouvons inviter sur le lac, mais aussi avec l’arrivée de notre bébé, l’expérience de pêche sur le lac a pris un tournant désagréable. Heureusement, à force de réflexion et de travail d’équipe (lire ici: mon conjoint a trouvé la solution pour chaque problème et j’ai décidé de l’écouter), nous avons réussi à en faire une expérience familiale très plaisante et même relaxante! Voici nos petits conseils!

Préparatifs

Le matin même, ou la veille en soirée si le départ est prévu très tôt, on prépare tout ce qui peut aller dans la voiture au froid sans danger. On prévoit ce que nous allons manger, ce que bébé mangera et on se prévoit 3 sacs différents: un sac de sport, un sac à lunch froid et un sac à lunch sec. Évidemment, tu peux aussi ajouter à cela le sac à couche. En t’assurant d’être bien organisée et d’être dans le calme quand tu organises tes sacs, tu t’assures de ne rien oublier. Je te suggère donc de donner le petit à son père ou d’attendre l’heure de la sieste pour tout préparer.

Sac de sport

Dans ce sac, tu y mettras tout l’attirail de neige. L’habit de neige de bébé, des bas de rechange, ses grosses mitaines et une tuque de plus. Tu peux aussi y mettre une grosse doudoune et tes extra à toi et ton partenaire de pêche (tuques, mitaines, bas et foulard) pour ne pas vous encombrer dans la voiture. Dans ce sac, tu ajoutes les quelques jouets que tu amèneras avec vous et hop dans la voiture! Si tu allaites, je te conseille d’amener quand même quelques poches de lait tirés dans un thermos, un biberon et une minie casserole. Tu t’éviteras tout le stress de devoir allaiter habillée comme un oignon, entourée de ta belle-famille!

Sac à lunch froid

Dans ce sac, tu dois mettre toute la nourriture qui pourra rester à l’extérieur de la cabane afin de vous libérer en espace. Yogourts, fromage, pizza froide, etc. N’oublie pas d’y mettre le lait pour bébé (en poudre ou ton lait maternel). ce sac pourra être mis dans le sac de sport pour le déplacement en voiture.

Sac à lunch sec

Dans ce sac, c’est tout le reste de ta nourriture qui ne deviendra pas dangeureuse au contact de la chaleur intense et prolongée de ta cabane. Amène des biscuits de bébé, n’oublie pas des cuillères, des biberons, un thermos d’eau bouillante (oui, bouillante) et une cruche d’eau. Quand viendra le temps de faire un biberon de lait maternisé, tu n’auras qu’à mettre un peu d’eau bouillante, le lait en poudre, remuer et ajouter de l’eau à température pièce. Même pas besoin de réchauffer quoi que ce soit! AJoute un gros sac de lingettes humides et le tour est joué!

Les essentiels pour avoir du plaisir

Jusqu’à maintenant, tu es équipée pour nourrir et habiller ton petit. Laisse-moi te dire que de passer 6 heures dans une cabane avec un bébé dans les bras parce que tu as peur de le laisser par terre dans l’eau, les ménés et les hameçons, ça te gâche ton plaisir!

Amène le parc!!! (Assurez-vous que vous aurez assez de place). Pour nous, et pour le petit, ça a tout changé! Il pouvait regarder à l’extérieur, jouer avec ses jouets, participer à nos conversations en étant à notre niveau et même manger sans être tout coincé dans les bras de maman!

La luge ou la poussette: Un des deux suffira pour t’assurer que le petit puisse faire une belle sieste au grand air! Pour nous, bébé n’a jamais voulu s’endormir dans le parc dans la cabane. Donc, nous l’habillons bien chaudement, il s’assoit dans la luge (sur une grosse doudou pour couper le froid et avec la capuche de plastique pour couper le vent) ou dans la poussette (grosse doudou par-dessus tout en laissant assez d’espace pour que l’air passe) pour l’endormir avec une petite marche sur le lac gelé. Attention de rester à l’affût d’une quantité suffisante d’air, de toujours rester près de bébé pendant sa sieste et de ne pas l’installer trop près des grands jaseux (t’sais tes amis avec la vois aussi forte qu’un club?).

Si le facteur vent est bas et que la température le permet: on ne place qu’une doudou sur bébé et non sur la poussette.

J’espère que tous ces conseils vous seront utiles pour votre prochaine sortie sur le lac! Pour nous, il était impensable de remettre à l’an prochain cette tradition bien ancrée et trop importante pour notre famille dû à une peur que bébé pleure ou n’aime pas cela. Bien préapré, c’est une sortie qui change le mal de place, qui permet à bébé de pratiquer ses capacités d’adaptation et ça le fatigue juste assez pour qu’il fasse une belle nuit (haha, c’est une blague, y’en a pas de recette magique pour le sommeil!).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: